Après des mois de calvaire, je raconte mon accouchement


Donner la vie est un des gestes les plus héroïques qu'une femme accomplit au cours de sa vie. Ma grossesse n'a pas été un long fleuve tranquille. Souvenez vous de cet article où vous avez été nombreuses à réagir ici et sur les réseaux sociaux. Le week-end dernier, ma petite puce est née et je suis la femme la plus heureuse du monde.


Samedi dernier à 10h, je commence à ressentir des contractions. Phénomène habituel pour moi vu que je suis à mon 9ème mois de grossesse. La veille, c'était mon contrôle de monitoring (5 jours avant le terme) et mon col était à un petit 2, du coup ils m'ont renvoyé à la maison. Je décide donc de noter les contractions pour ne pas me pointer aux urgences pour rien. De 10h à 12h - contractions toutes les 12/15 minutes, quelques fois moins de 10 minutes. Je décide de prendre une douche à 13h en continuant de noter mes contractions qui font de plus en plus mal tout en restant supportables! 

Samedi dernier, il faisait très beau. Nous avons décidé de nous rendre à pied en passant par les jardins du Luxembourg à 2 pas de l’hôpital Port-Royal. Nous continuons donc à noter les minutes des contractions qui se rapprochent. Une balade ponctuée par de petits arrêts douloureux, nous arrivons vers 15h30 à la maternité.

Ma petite feuille en mains, je me présente à l'accueil des urgences et là, j'ai quelques secondes de contractions douloureuses visibles au monitoring sauf que mon col est à un petit 3. Elle me demande donc de continuer à marcher autour de la maternité et que nous verrons dans 45 minutes. Je me rends compte que je n'ai toujours pas mangé et 20 minutes plus tard, j'ai eu une contraction d'une violence extreme, impossible de faire. Je venais de faire connaissance avec LA contraction. Nous remontons et la sage femme nous demande de la suivre directement en salle de travail, il est 17h. Euuuh - Really! Je pensais avoir une chambre pour faire du ballon mais non, on me demande de me déshabiller et de m'installer pour me faire une péridurale. Et l'anesthésiste loupe ma péridurale, je continue à ressentir les douleurs des contractions et croyez moi le terme "s'arracher les cheveux" a pris tout son sens. J'ai cru m'évanouir de douleur quelques fois et à 20h, l'anesthésiste décide de recommencer une péridurale. Ouf - je souffle enfin! ça marche et c'est double dose pour bibi tellement plus détendue.

Il est maintenant 22h et mon col est toujours à 3. Mon chéri est allé faire chercher la valise. On l'appelle en urgence pour qu'il revienne car on doit me préparer pour une césarienne et il est de retour assez rapidement. Le bébé fait des décélérations à chaque contraction, en gros la puce vivait très mal mes contractions toujours très violentes. À un moment, malgré la péridurale, j'ai senti comme si mon corps accusait un étrange coup! Le monitoring enregistrait une courbe dont on ne voyait plus le bout. Alors, on m’ausculte et je suis passée de 3 à 8 en une fraction de secondes. Le vrai travail a commencé, à 00h, bébé a passé le premier bassin et il attend que je sois prête. Pour pousser, la sage femme m'a dit: "C'est comme si vous chiez et que vous êtes constipée" Croyez moi, je vis constipée, c'était facile de tout donner - au moins un truc que je sais faire! En 6 contractions, sans pousser comme une dingue, j'accouche à 00h28 d'une jolie petite fille en pleine forme. Pas de déchirures, ni d'épisiotomie que je redoutais tant! Je suis une chanceuse. Comme quoi, ma grossesse était difficile mais la délivrance presque trop facile. 2 jours plus tard, je suis sortie de la maternité et je me fais suivre à domicile. Ma grossesse était difficile et mon accouchement s'est très, trop bien passée!

Elle s'appelle Scottie. Son poids de naissance est de 2,9 kgs. Ce petit bout de chou ne pleure pas beaucoup, une vraie bénédiction. Merci à toutes celles qui ont pris de ces nouvelles pendant et après mon accouchement.

PS: La maternité m'a demandé si j'acceptais de suivre une expérience sur la façon d'accoucher pratiquée en Grande-Bretagne et en Suède sur la poussée douce. J'ai accepté et pour moi, ça a fonctionné. 

1 commentaire

  1. Géniale j'ai suivi ta grossesse et à chacune sur de tes craintes j'avais envie de te rassurer en te racontant l'histoire de mon superbe et rapide accouchement. Mais je sais aussi que chaque accouchement est différent alors je n'ai rien dit. Moi aussi il m'avait loupé à la péridurale lool pas mais heureusement pas de 2ieme piqûre la sage femme a juste augmenté la dose et m4a demandée de m'allonger sur mon autre côté résultat c'était tellement dosé que je n'ai rien senti du passage de mon fils (ce que je regrette un peu), j'ai l'impression qu'il a juste glissé et bim je l'avais dans les bras... Je suis très heureuse que tout se soit bien passé pour toi et en prime vous avez une petite fille magnifique. Plein de bonheur à vous trois.

    RépondreSupprimer

Merci mille fois pour vos commentaires, je vous embrasse.
Lindsay