Looks fêtes pour femmes enceintes

Se sublimer est une chose importante même pour une femme enceinte. Voici les deux silhouettes que je porterais pour le 24 et le 25. Une classique robe noire suivie d'une belle robe cache coeur. 2016 a été une très belle année pour moi malgré les désagréments de la grossesse. Je suis tout de même un peu triste de ne pas être apte à consommer du champagne.

L'importance de s'affirmer avec ses cheveux crépus ou frisés ou ce que les médias ne montrent pas

Lorsqu'on est une femme noire, en grandissant on apprend 2 choses:
1- Que l'on a pas le couleur locale dont forcément issue de la minorité.
2- Que nos cheveux ressemblent à du coton, de la paille et qu'ils ne ressemblent à rien.

Pour introduire mon sujet, j'ai pris en exemple la nouvelle miss France 2017 et son évolution capillaire en l'espace de 3 jours. Au début, on nous l'a présenté avec un bel afro, puis des bouclettes soignées avec laquelle elle a gagné. Et maintenant c'est brushing impeccable. Je fais donc partie de ces gens qui ont interpellé Sylvie Tellier pour lui demander d'arrêter de lisser les beaux cheveux de notre miss ou de lui conseiller de moins le faire. J'espère donc que nous la verrons plus souvent avec ses frisettes soignées car oui, elle ne s'est pas élue toute seule. En réalité, parler de Miss France m'aide à tisser la toile de mon principal sujet: l'importance de s'affirmer avec son type de cheveux...

Je considère que les standards de beauté ont la dent dure. Que les médias ne nous facilitent pas la tâche. Je constate juste que pour la plupart des femmes, se lisser les cheveux est une évolution logique. Nous sommes formatées, je suis formatée! Tu es belle avec tes cheveux mais pas tous les jours. À force de dire, "c'est rien, chacun fait ce qu'il veut de ses cheveux"... 95% des salons en France, quand tu rentres avec ton afro, on t'annonce à l'entrée qu'on ne fait pas ton type de cheveux. Raison pour laquelle on décide pour la majorité d'aller maltraiter nos cheveux à petits prix à Château d'Eau, à coups de défrisants et que la plupart portent des faux cheveux (fières de porter de vraies faux cheveux)! Exemple MOI.
Je vais parler de mon expérience pour bien expliquer mon point de vue.
Moi, Lindsay. J'ai toujours appris à défriser mes cheveux. Ma mère avant moi, le faisais déjà. Un jour au lycée, j'avais fait des longues tresses vanilles et j'étais toute fière de ma coupe de cheveux lorsqu'un camarade m'a lancé "on dirait que tu as une serpillière sur la tête". Ah cette classe, j'en pouvais plus d'être la seule noire et je n'habitais pas en province, j'étais juste à Neuilly sur seine. Puis un jour, j'ai pas eu le temps de me coiffer, j'y étais avec mes cheveux, on aurait dit que j'étais l'animal au zoo. Tout le monde a touché l'incroyable masse de coton avec ou sans mon autorisation et je préfère taire les commentaires. Et pour finir, j'ai défrisé mais je n'avais pas toutes ces infos sur le soin qu'il fallait apporter à mes cheveux donc ils se cassaient. J'ai donc décidé d'aller au salon de coiffure du coin et au premier, j'avais à peine pousser la porte qu'elle m'a lancé: "Désolée mademoiselle, je ne coiffe pas votre type de cheveu". 4 salons de coiffures plus tard, j'apprenais que j'étais une fille noire avec des cheveux pas comme les autres. Autant de refus à 17 ans, ça vous renvoie votre différence au visage.

C'est dingue, 80% des filles noires avec des longs cheveux, ce ne sont pas leurs cheveux et c'est pareil dans le monde de l'audiovisuel! Comment a-t-on fait pour en arriver là? Je me rappelle encore lorsque j'ai dit à un ami que Béyoncé, ce n'était pas ses cheveux, il m'a dit que je mentais... J'ai ri! Je me pose tout le temps la question: A quel moment, en tant que femme noire, on a trouvé que c'était normal de dépenser autant d'argent pour des cheveux qui ne sont pas les nôtres au lieu d'entretenir nos cheveux?Je ne suis pas fière de porter des perruques ou des tissages. Oui, porter l'afo est souvent synonyme de cheveux pas pro, de non conformisme et associé un aspect négligé! Alors je pose la question: Que doit-on faire pour changer ça? 

Il y a 2 ans seulement, j'ai décidé de ne plus défriser et de garder ma crépusité au moins une semaine dans le mois afin d'apprendre à les apprivoiser. Ma mère a d'ailleurs fait le pas de les garder naturels. Dans ma famille, nous avons souvent les discussions sur le thème des cheveux et nous essayons à apprendre à mon ado de petite cousine Maelys, à affronter les railleries concernant ses cheveux. Déjà que pour moi, elle est métisse-blanche, je trouvais incroyable de me retrouver dans ses moqueries... Ses camarades lui ont dit qu'elle ressemblait à un mouton/caniche. Nous étions donc fière de regarder les Miss France avec l'espoir de lui dire que tu pourras dire à l'école que la miss France a les mêmes cheveux que toi. Oui, j'ai davantage de respect pour celles qui assument leurs afros même en perruques ainsi que pour celles qui décident de les défriser par praticité parce que ça reste toujours naturel. Et pour toutes les autres qui assument ne jamais libérer leurs cheveux, merci de comprendre celles qui essaient. Regardons l'exemple de notre première dauphine 2016 et quel changement!
Beaucoup de filles accordent de l'importance à la beauté. Quelques fois, certaines font l'almagame entre l'assurance, la beauté du visage et celle des cheveux. J'ai une copine addict aux perruques qui m'a dit un jour au travail un jour où j'ai laissé mon mini afro: "tu aurais pu te coiffer". Je pense qu'il existe encore des femmes qui ne s'aiment pas avec leur cheveux parce que les diktats de la beauté du cheveux soyeux ou d'un autre type d'ailleurs ont eu raison d'elles. Ne faut il pas plutôt se rebeller contre les écoles de coiffure pour qu'ils apprenent à coiffer tous types de cheveux? Pourquoi est ce à moi de comprendre qu'il est facile de lisser que de sublimer des cheveux frisés/crépus? Je vais donc conclure: Pour moi, les cheveux sont aussi une question d'identité. Si personne ne vous a jamais vu avec les cheveux crépus, il ne saura pas que vous existez! L'histoire nous le démontre et pour celles qui trouvent que ça ne concerne pas leur identité, c'est aussi un choix de le penser.

Alors à chaque étape de son élection, je l’appelais par le prénom de ma fille, cette future métisse en hurlant dans l'appartement. J'ai vécu tous ces moments avec mes hormones de femme enceinte en célébrant le bonheur de la diversité et en admirant ses cheveux magnifiques! D'ailleurs, j'ai failli m'étrangler lorsqu'elle bafouillait à la question, votre voeux tout de suite. Et puis, j'ai regardé sur tous les réseaux sociaux et avant son élection, elle ne lissait pas. Pour la suivre après l'election et voir que le lendemain, Mademoiselle a lissé. FU**! C'est vrai que cette jolie guyanaise n'aspire qu'à être mannequin et je pense qu'elle ignore pourquoi elle nous a séduit et pourquoi nous avons voté! On a plus qu'à espérer une page de couverture (au moins une) avec son afro du début. Elle fait ce qu'elle veut, c'est sûr. C'est à ce demander à quoi servent les Miss? Ont elles des engagements personnels? Comprennent elles celles qui votent?
Pour tous ceux qui disent: "De toute façon, elle est jolie avec toutes les coiffures".Je réponds... j'ai compris : C'était la dernière fois que je regardais Miss France et d'ailleurs elle a gagné, qu'elle en profite bien!



Bonne journée!

Une robe pour une future maman


Je tenais à vous remercier pour tous les commentaires réconfortants sur mon dernier billet d'humeur. On n'imagine pas à quel point c'est agréable de se sentir soutenu lorsqu'on traverse une épreuve. J'ai retrouvé cette magie des réseaux sociaux, comme si vous teniez toutes la main en chuchotant 'courage, ça va aller' et je vais beaucoup mieux!