Ces choix de vie: Le célibat, être un couple mixte, le mariage d'abord et les enfants dans tout ça?

Il y a quelques mois j'ai croisé une copine que je n'avais pas vu depuis plusieurs années. Heureuses de nous retrouver, nous avons pris le temps de discuter sur le changement de nos vies. J'ai donc appris qu'elle avait une fille, qu'elle venait d'acheter un appartement ou une maison puis elle s'est lancée dans un monologue sur le fait qu'elle n'était plus une enfant, qu'elle était fière de son travail bien payé sans oublier qu'elle était fiancée et que, grâce à Dieu, elle allait bientôt se marier. Tout cela sans me laisser le temps d'en placer une ou de la féliciter.
J'ai toujours eu du mal avec les personnes qui exposent ainsi leur bonheur sans écouter leurs interlocuteurs. Tu ne sais pas quel parcours a la personne en face de toi et tu t'étales. Elle m'a donné l'impression que la vie était une course, qu'on se dispute toutes une médaille. Lorsqu' arrive mon tour, au bout de cette discussion ponctuée par mes "ah" et mes "oh", j'avais juste envie de rentrer chez moi.

Lorsqu'on est bien dans son couple, on oublie souvent les autres; ceux qui n'ont peut-être pas trouvé chaussures à leurs pieds. Je me souviens lorsque j'étais célibataire de toutes les incertitudes et les difficultés que je rencontrais afin d'assumer mon statut solo. J'avais réussi à me sentir épanouie en étant seule mais j'enviais quelques fois ceux qui étaient en couple. Vaut mieux être seule que mal accompagnée. Puis arrive la saison des mariages; lorsque la mariée décide de jeter son bouquet, on s'assure de rassembler toutes celles qui crèvent d'envie de se marier et les célibataires qu'on aime afficher. Je vais vous confesser une chose : J'ai envie de me marier (pas demain, dans quelques années) mais ce qui ne me chauffe pas du tout, c'est la foule. Je n'ai pas envie d'avoir plus de 50 personnes à mon mariage! Je n'aime pas du tout être le centre du monde et encore moins toute une journée!


Je me souviens lorsque nous avons décidé d'avoir un enfant. La famille de mon conjoint a failli s'étrangler à l'annonce de ma grossesse et je pense avoir déçu ma mère. Oui, nous ne sommes pas mariés et de ce fait pour elle nous vivons dans le péché. Ça me fait sourire d'écrire ça, elle me tuerait d'avoir osé l'écrire. Vous n'avez pas idée des pincettes que j'ai du prendre pour lui annoncer mon aménagement avec un garçon. Lorsqu'un parent est exigeant on s'étonne parfois quand il baisse la garde et devient plus indulgent en mettant un peu de côté l'éducation stricte qu'il vous a donné. "Est ce qu'il est gentil?" m'a -t-elle simplement demandé... À ma grande surprise mon affirmation a alors suffit à la convaincre. Ouf! Pour le futur et le bien-être d'un enfant, la structure maritale est importante mais je veux croire que lorsqu'il y a de l'amour ça reste l'essentiel.

Nous sommes un couple mixte et diamétralement opposé en termes de cultures. J'ai été éduquée comme une "warrior" style. "T'es noire ma chérie, le monde où tu vis ne va pas te faire de cadeaux". Et mon copain est un "bien-né". En bon gars du nord c'est "un fêtard alcoolique" (j'exagère un peu quand même mais je l'ai pensé un temps). C'est mon meilleur ami et le mec le plus drôle du monde. Il ne sait pas danser, sa tête a le rythme mais son corps n'est pas d'accord. Il fait n'importe quoi, le stéréotype même du blanc qui ne sait pas danser et le pire, c'est qu'il persiste et ne refuse jamais de chauffer le dancefloor, c'est à mourir de rire. C'est le type le plus détendu du monde, rien n'est grave. On a beaucoup de chance, on ne s'embrouille presque jamais malgré nos opinions complètement différentes mais nous sommes chacun tellement PEACE que nous acceptons sans problèmes l'opinion de l'autre. Que de belles choses arrivent lorsqu'on est bien dans sa tête, d'où l'importance de s'estimer ! C'est la clef du bonheur ! Pour trouver l'amour, il ne faut pas seulement trouver la bonne personne, il faut savoir l'être soi-même.

Aujourd'hui je suis confrontée au choix d'être une femme qui s'occupe de son enfant. J'ai aussi envie d'être une femme ambitieuse, qui créée des choses et je me bats pour ça. Lorsqu' on accouche, croyez moi plus rien n'est impossible si on en a la volonté. Et merci à mes lectrices bienveillantes d'être toujours là.
Boucles d'oreilles - Les tatillonnes 


Pull - RAD collection Africa Now aux Galeries Lafayette, 34e
Pantalon - Asos
Boucles d'oreilles - Les tatillonnes 


13 commentaires

  1. Superbe article ! J'ai l'impression qu'on a les mêmes mères lol. Je l'ai "déçu" aussi quand je suis tombé enceinte et que je suis partie comme une voleuse vivre avec mon cheri. Mais au final, tout fini bien, plus amoureux que jamais avec un petit mec qui nous en fait voir de toutes les couleurs.

    Des bisous ��

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour :)

    Merci pour cet article. J'ai fais le choix de rester célibataire, du moins pour l'instant. Ma fille est heureuse, elle voit autant son père que moi. (Nous sommes vosins de quartier) C'est vrai que parfois, pour certaines la vie c'est une courses. Je cite : Mais tu penses pas à te remettre en couple, à avoir un deuxième enfant ???? Euh non, je suis bien, je suis en accord avec moi même. C'est forcé d'être en couple, avoir 2 enfants, acheter un appartement à 2 ..... NON. Merci encore pour tes beaux article.

    Bon weekend.

    RépondreSupprimer
  3. Merci a toi, très bel article, sa m'a touchée ❤

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour
    Très bel article.
    Toujours célibataire mais heureuse de l'assumer et de me retrouver aussi. Au moins je sais que je ne suis pas aussi seule à le penser
    Pour la suite de ton aventure , je te dis juste courage
    Biz

    RépondreSupprimer
  5. Ton article me touche tellement, je suis revenue en région parisienne depuis pas longtemps après quelques années de périple et j'ai ressenti exactement la même chose! Toutes mes amies sont engagées dans des relations sérieuses depuis longtemps et je suis la seule célibataire .. c'est vraiment difficile par moment, on a l'impression qu'elles considèrent que je suis en "échec" ... mes parents aussi, de par la mixité s'immisce dans ma vie privée. Ma mère la blanche est peace et ne me met pas la pression mais mon père est sénégalais et cherche à tout prix à mettre son grain de sel. Il ne veux pas de "blanc" etc. Je suis tellement heureuse de lire cet article, je pensais que peu de gens avaient pu se sentir dans le même état d'esprit. Continue comme ça, j'adore te lire et tu as de quoi être fière de ta petite famille, au final chacun son rythme, chacun sa façon de se construire.

    RépondreSupprimer
  6. Lindsay,

    Ton article est comme un baume qui soulage les doutes, les incertitudes et pensées qui rythment nos vies. Merci de lavoir écrit.
    Bien que je sois bien dans mes baskets et dans ma tête, il a fait taire quelques questionnements que j'avais en tête. Merci encore une fois.
    Tu l'as si bien dit, l'essentiel c'est d'être heureuse et en accord avec soi même, vivre comme on l'entend. Tout simplement jouir de sa vie. Il était bon de le rappeler, pour le reste cela viendra à point, il suffit d'y croire.
    Je vous souhaite à toi et ta petite famille le meilleur du monde et plus encore.

    Xo

    RépondreSupprimer
  7. Super article. J'aime pas aussi celles qui se la raconte genre moi j'ai reussi, j'ai accompli ça pas toi. Moi non plus je ne suis pas mariée. Je vis avec mon fiancée et ma fille et je suis heureuse. Il suffit de peu pour etre heureux.

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour Lindsay,
    Très jolie article,je te suit depuis peu et tes articles depuis cette semaine,c'est TOP.
    T'as une façon de mettre les mots sur des choses,c'est incroyable!!
    Merci de partager tout celà avec nous. Bisous à ta jolie petite famille��

    RépondreSupprimer
  9. C'est un beau témoignage plein de bienveillance et douceur. Je me souviens de tes post Instagram quand tu étais enceinte et que tu avais si hâte de voir le bout du tunnel. Ça se voit que ton expérience de Maman t'a davantage mûrie et surtout fortifié �� Tes photos autant que tes textes donnent du sourire! À bientôt!

    RépondreSupprimer
  10. Il est tellement beau cet article! ❤️

    RépondreSupprimer
  11. ah la la l'épineuse question du mariage. Je suis totalement en accord avec toi: je ne veux pas un mariage de princesse, juste d'une cérémonie avec mes amis fidèles et intimes, sans chichi (je ne veux même pas de BIG robe...). On envisage bien se marier un jour mais disons qu'avec un bébé qui a 9 mois et une situation professionnelle pas très stable, on préfère attendre un peu encore. Et les parents, c'est toujours compliqué pour eux. On a du mal à savoir quand ils sont satisfaits de nos situations amoureuses. Je pense que ma maman aurait voulu qqun de "mieux" comme gendre, mais bon elle s'y fait. De toute les façons ele n'a pas le choix ahaha.
    Bises et heureuse vie de couple <3

    RépondreSupprimer
  12. Hello Lindsay.
    Ton article m'a à la fois fait sourire et pleuré. Je suis célibataire depuis peu après une relation de 2 ans et il est vrai que j'ai l'impression d'avoir juste échoué lorsque je vois la plupart de mes amies, mariées, enceinte ou en couple depuis plusieurs années. C'est assez difficile de devoir gérer et passer outre et surtout se dire que si ça n'a pas marché c'est que ça devait être comme ça...

    RépondreSupprimer
  13. Superbe article.
    Ca revient souvent, la peur de décevoir: faire un enfant avant le mariage. Mais bon c'est la vie, il fait avant tout assumer ses choix:) et après tout fini bien :)

    RépondreSupprimer

Merci mille fois pour vos commentaires, je vous embrasse.
Lindsay