Je n'aime pas être enceinte


Je n'aime pas être enceinte et ça me rend complètement malheureuse d'être dans cet état.
Je ne cesse de penser... comment font les autres? Je passe mes soirées à lire des forums pour comprendre celles qui le vivent tellement bien. Je suis consciente que le sujet est tabou et ceci n'est en aucun cas un article polémique, j'écris juste pour me soulager.

J'ai lu une phrase cette semaine qui décrit avec exactitude mon état: je suis fatiguée de la fatigue qui me fatigue, c'est fatiguant! J'ai tous les symptômes du mal sans la gravité. Je m'explique: je suis souvent constipée et hormis le 2ème trimestre, ma fatigue m'empêche de me concentrer. Toutes les femmes enceintes connaissent l'importance de bien s'hydrater. Il faut boire beaucoup d'eau. Le pipi, c'est le point sensible pour moi. Je n'ai plus envie de boire de l'eau après 20 heures sinon je passe ma nuit à aller aux toilettes en marchant comme un canard et quelques fois, c'est une fausse alerte. Saoulée, je retourne me coucher et trouver la position adéquate est une autre paire de manches parce que - figurez vous que - j'ai encore envie de faire pipi. Mon bébé bouge tout le temps et surtout la nuit. Hier soir, ce bébé était de concert... 

Je suis nauséeuse, je me sens ballonée comme si mon ventre allait exploser et sujette aux infections urinaires. Oh, je suis seulement à 6 mois et je n'arrive plus à me lever sans avoir une crampe ou une contraction au bas ventre. Qu'est ce que je ferais à 7 ou à 8 mois ? Il est devenu impossible de trouver une position agréable pour m'assoupir alors je m'allonge et je m'endors d'épuisement. C'est vraiment dommage de traîner ce sentiment de culpabilité auprès de ses proches. Je passe des semaines sans sortir, je n'ai pas envie de me balader, je pose des lapins tous les jours pour aller à des évents ou pour déjeuner à l'extérieur. En gros, bye bye la vie sociale! Tu imagines donner tout le temps une raison pour esquiver les gens parce que tu es naze TOUS LES JOURS... Enfin, voir son corps changer, c'est étrange sans compter l'hypersalivation! Arf...


Cela ne m'empêche pas de caresser ce bébé, de lui parler, de préparer ses vêtements. J'ai recommencé à blogger lorsque j'ai su que j'étais enceinte parce que j'aime sincèrement parler avec les autres et je trouvais que c'était une excellente introduction pour recommencer! C'était tellement incroyable même pour moi. Nous l'avons souhaité un jour et le lendemain, j'étais enceinte. Je suis folle amoureuse de mon chéri, je le suis aussi de cet enfant... nous allons avoir un bébé, c'est tellement beau mais ce sont les 9 mois les plus difficiles de toute ma vie!


28 commentaires

  1. Bravo pour cet article, ça ne doit pas être simple d'écrire ça, on pousse tellement les femmes à vanter tous les aspects de la maternité. Bon courage pour ces mois restant :).

    RépondreSupprimer
  2. Tu ne dois jamais culpabiliser pour un sentiment ou un ressenti. En tout cas bravo pour cet article qui me touche bcp. Je pense fort à toi et te souhaite bon courage jusqu'a la fin.
    www.estherapas.com

    RépondreSupprimer
  3. Oh ma pauvre, ne te décourage pas, ça va vite passer. Pour moi aussi c'est un état difficile. Beaucoup de femmes adorent et les clichés perçus par la société sur la grossesse n'ont rien avoir avec la réalité. J'ai écris des articles MATERNITE sur mon blog ils devraient peux etre t'intéresser.
    Pour la constipation j'ai conseillé de manger du pain aux céréales au lin et tournesol. Sinon quand ça ne fonctionne pas le médecin m'a prescrit des supo de Spasfon et du Duphalac.
    Je suis passée aussi à Gaviscon après les repas. C'est pas drôle non plus et j'en suis à 7 mois.
    Allez on va se serrer les coudes. Passe sur le groupe FB de Aurélie Surmely : La téléweb d'Aurélie, c'est une sage femme qui publie des vidéos tops pour la grossesse et sont groupe FB Challenge grossesse est sympa, on peux échanger et elle nous répond assez vite ;-)
    Bisous
    Sophie

    RépondreSupprimer
  4. C'est vrai que l'on a tendance à présenter la grossesse comme quelque chose de merveilleux et la partie accouchement est elle aussi souvent tabou même si c'est de moins en moins le cas..courage pour cette fin de grossesse !
    HTTPS://fibiel76.WordPress.com

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui je confirme et je suis totalement d'accord avec toi, j'ai d'ailleurs préparé un article pour dimanche prochain : La grossesse n'est pas une maladie mais...
      A suivre
      ;-)

      Supprimer
  5. Des coeurs des coeurs ! Je vis mal mes grossesse moi aussi. Lors de la première j'avais des contractions dès que je bougeais pendant le 2e trimestre, puis j'ai vu une ostéo qui m'a soulagé de ouf au 7e mois et les 2 derniers mois se sont hyper bien passés du coup ! Si tu as une mutuelle il y a souvent 1 ou 2 séances d'ostéo remboursée par an. Alors ça se tente !
    Là je suis dansla deuxième grossesse et je fais de l'hypersalivation, donc je dois me balader avec une bouteille dans laquelle cracher (bonjour le glamour) et boire plus de 3 litres d'eau par jour pour compenser. Je mange plus que du bouillon et des kiwis pour ne pas aggraver mon problème. Prochaine étape : essayer l'acupuncture.

    Ps : il parait que rester à la maison fait se concentrer sur les symptômes et peut les empirer blablabla je dis LA FERME les voix ! J'ai fait, les contrecoups de sortie c'est pas terribles non plus. Si on s'écoute on a tout gagné (ou au moins pas tout perdu : on est mal mais on vit en accord avec ses choix). Netflix a été inventé pour nous. Et oui bosser sur l'ordi à la maison c'est aussi grave la plaie quand on est enceinte et que le temps qu'on tient assise droite sur une chaise ne laisse pas le temps à la plume créative de se mettre en marche.

    Des coeurs des coeurs.

    RépondreSupprimer
  6. Coucou ma belle!
    Moi non plus je n'ai pas aime être enceinte enfin à certains moments si mais je dirais que je ne me suis absolument pas sentie épanouie dans ce rôle! Jai eu pas mal de grosses complications et hospitalisations en fin de grossesse...J'ai accouché il y a 6 jours et je peux te dire que je suis amoureuse de mon fils, c'est notre plus belle réussite et Courage après ça paraît beaucoup plus doux !
    Je t'envoie tout mon soutien si tu as besoin de parler je suis la
    Belle soirée

    RépondreSupprimer
  7. Ton article c'est exactement ce que j'ai ressenti avec mon Titi. C'était très désagréable. Je te souhaite du courage ma petite chérie! Repose toi bien ��

    RépondreSupprimer
  8. Courage ma belle! Après c'est que du bonheur!
    Bises.
    Nathalie.

    RépondreSupprimer
  9. J'étais pleine de douleurs pendant mes 2 grossesses (mal au ventre, mal au dos, mal aux jambes...) Et j'avoue que les magazines qui veulent nous faire croire que ces 9 mois sont un moment d'épanouissement pour toutes les femmes m'énervent. Bon courage, prends soin de toi... et éloigne le PC de ton bidon !!! (je pense aux vilaines ondes contre la tête de ton bout d'chou, ça me rend folle ! ^^)

    RépondreSupprimer
  10. Perso, je n'ai pas eu ces soucis mais chaque grossesse est différente. Au contraire, comme tout s'est bien passé pour moi, les gags à la Foresti m'énervent ! J'espère que toutes les femmes ne pensent pas que c'est un moment horrible à passer.
    En revanche, j'ai fait du diabète de grossesse et ça, c'est pas marrant.

    RépondreSupprimer
  11. Sache que tu n'es absolument pas la seule dans le cas ! Comme toi, à six mois, je me demandais comment j'allais faire pour tenir encore trois mois. J'allais un million de fois par jour aux toilettes, je me sentais épuisée, je dormais beaucoup. Ce n'est certainement pas tout rose, quoi qu'on veuille nous faire croire ! ;)

    Un câlin de soutien ♥

    RépondreSupprimer
  12. Je tombe sur ton article par hasard au gré d'un groupe facebook... Je suis enceinte de mon deuxieme enfant pour ma fille, ma grossesse était super cool, j'avais aimé être enceinte, tellement que je disais à mon mari, j'ai hâte d'un deuxieme pour revivre cette expérience et offrir un petit frère ou une petite soeur à notre fille....

    OUAIS. BAH. MAINTENANT ; j'ai pas le même discours ! je suis encore dans mon premier trimestre donc pour le moment je me console en me disant, qu'au second ça ira peut être mieux (yn) cross finger hein comme on dit ! Mais les nausées, la fatigue, se corps dont est plus vraiment maître mais aussi... faut en parler, cette baisse de libido... :( mon mari tire la tronche le pauvre ! bon je me rassure : ce n'est que le premier trimestre donc ton article fait du bien, permets de déculpabiliser certaines je pense ! :/

    Je ne sors plus de chez moi autrement que pour emmener ma fille à l'école depuis plus de 15 jours... la voiture ? n'en parlons pas! :( enfin... en tout cas, dis toi, que six mois, tu as déjà fait le plus gros du job ! Courage! Repose toi bien !

    RépondreSupprimer
  13. J'ai vraiment trouvé ça difficile la grossesse (mais ce n'était rien à côté des nuits sans sommeil après...). Bref, c'est beau de donner la vie, mais ce n'est pas anodin!!!

    RépondreSupprimer
  14. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  15. Eh ben je rejoins ton ressenti ! Je déteste également être enceinte et ce n'est pas du tout Grossesse au pays des merveilles. . Fatiguée tous les jours dès que j'ouvre les yeux, dès que je mange.. Mon corps me réclame des siestes quand il ne me signale pas des nausées, constipation ou ballonnements. . Dimanche j'ai passé ma journée la tête au dessous de la cuve des toilettes quand ce n'était pas le déversement sur mon parquet : du simple verre de coca au riz au lait. . Donc oui je te rejoins ma chère la grossesse n'est pas simple DU TOUT .. Mais la finalité est juste magique����❤
    Au final pour soulager les nausées et ballonnements mon médecin m'a conseillé le thé au citron et des gélules au gingembre .. pour l'instant ça marche ����
    En tout cas bon courage à toi pour la suite et malgré que l'état n'est pas plaisant la grossesse te va à ravir ����

    RépondreSupprimer
  16. Bonsoir Lindsay !
    Je trouve génial que tu aies eu le courage de poster ce témoignage sur internet :D
    A toi de voir si cela t'intéresse, j'ai eu envie de te partager le Blog d'une Femme qui pour moi est une mentor et une personne dont j'apprends énormément de choses. Elle est spécialisée dans le domaine de la Femme et de la naissance (processus de la naissance ce qui veut dire que la grossesse a une belle part du sujet), elle s'appelle Maïtie Trelaün. Je te propose cet article comme porté d'entrée dans son univers, peut être y trouveras-tu des clefs pour améliorer ta situation :
    http://www.metamorphose-naissance.com/articles/ecrits/astuces-vivre-grossesse/
    Saches qu'elle fait également chaque semaine des webconferences en direct pour répondre à des questionnements sur la naissance.
    En tous cas quoi qu'il se passe pour toi je t'envoie de la douceur.
    Belle nuit à toi ! :D

    RépondreSupprimer
  17. Nausées, bébé déchaîné comme un ninja à tel point que j'en bondissais, impossible de trouver une position confortable, jambes qui ont gonflé et pieds doublé de volume pendant la canicule, perte de souffle, envies de faire pipi tout le temps (du début à la fin de la grossesse), cheveux dans un état pas possible, finalement je suis contente d'avoir quand même évité constipation, remontées acides, hémorroïdes etc.
    Alors, si tes nausées persistent: essaie le gingembre. Ca s'appelle Maternov je crois, en pharmacie. C'est pas mal!
    Et ce qui aide bien pour dormir: le coussin de grossesse. Comme ça tu te mets sur le côté avec une jambe au dessus, ça te "cale" un peu et surélève ce qui a besoin de l'être, puisque c'est vraiment douloureux et difficile d'être à plat...

    RépondreSupprimer
  18. Je lis ton témoignage et je me dis "mon dieu que ça doit être dur de passer 9 mois comme ça". Je fais partie de celles qui ont kiffé leur grossesse - j'ai eu aussi les 4 levers par nuit pour aller aux toilettes, les insomnies, les crampes, et même la sciatique de grossesse, autant te dire que j'ai morflé - mais j'ai tjs trouvé ça négligeable face à la joie de porter un enfant.
    Bon courage pour les quelques semaines qui te restent, ça va passer vite et je suis sûre que tout sera oublié quand tu auras le bout de chou dans les bras
    bisous

    RépondreSupprimer
  19. Le plus étrange, c'est que quand c'est terminé, certaines d'entre nous sont nostalgiques de cet état !
    Je ne dirais pas que je n'ai pas aimé être enceinte, mais ce sont 9 mois compliqués, même quand les symptômes sont pas hyper présents.
    Moi, j'ai surtout adoré ce contact avec mon bébé, et mon physique, même si ce n'est pas facile de se voir changer, j'ai trouvé ça dingue de voir mon ventre grossir.
    A part ça, je me suis beaucoup plaint, mais j'ai l'impression que je pourrais bien plus apprécier la grossesse maintenant que je sais vraiment ce qui peut m'attendre (enfin, on ne le saura que quand ça arrivera !).
    Courage pour ces derniers mois, repose toi quand tu peux et ne culpabilise pas trop, on fait de notre mieux ! Être épuisée par un bébé (et même être au bout du rouleau) n'enlève rien à l'amour qu'on lui porte, ni au bonheur qu'il nous apporte !

    RépondreSupprimer
  20. Même combat...c'était pas le kiffe! Et pourtant on a souhaité ce petit bout ensemble et j'aime mon fils à la folie! Ce n'est pas parce qu'on apprécie pas l'état de grossesse qu'on est ou sera une "mauvaise" mère! Mais oui j'ai traité toutes ses amies, connaissances qui n'arrêtaient pas de dire " tu verras la grossesse c'est trop bien!", "on voudrait être enceinte tout le temps!" god...Un florilège de maux différents à chaque trimestre, mélange entre la joie et la peur, des conseils sur tout de la part de tout le monde...Et ce fameux "repose toi!!" pitié je ne fais que ça depuis des mois...je voudrais pouvoir faire plus que me laver, m'habiller et dormir toute la journée...! Et quand t'essayes de te concentrer sur un truc c'est le vide intersidérale...et ton mec qui comprend pas ta fatigue et qui de surcroit te dis que tu devrais être heureuse car lui il voudrait le porter!!! ba va y on échange quand tu veux! ralala que du bonheur comme ils disent...^^

    RépondreSupprimer
  21. Je ne peux comprendre ce que tu exprimes puisque je n'ai pas encore d'enfant... :)
    Mais je tenais à te souhaiter bon courage pour ta fin de grossesse ! Tu es, quoi qu'il arrive, vraiment magnifique !!!

    RépondreSupprimer
  22. Je respecte ton sentiment et tes difficultés mais je pense qu'il faudrait peut être un peu relativiser... et surtout qu'il y a plus grave... Premièrement ce n'est que 9 mois de ta vie et tu vas avoir le bonheur et la chance d'être maman, ce qui n'est pas donné à tout le monde... Ensuite, non seulement tu auras ton petit bout de chou mais tu reprendras ta vie d'avant ou celle d'une maman. Le mal être ne se contrôle pas mais en revanche faire un travail sur soi pour voir un peu plus loin que le bout de son nez, c'est possible... Sans compter qu'il y a des dizaines de méthodes naturelles, ostéopathie ou autre qui pourraient sans doute améliorer un peu ton état.
    Moi ton article il me choque, pas pcq j'ai une pathologie dégénérative et incurable et que je ne peux pas avoir d'enfant (chacun son histoire) mais parce que tu plains juste et qu'on ne sent aucune volonté d'aller mieux ou bien de te prendre en main... ni aucune considération pour ceux qui n'ont pas ta chance ! Ce n'est que quelques mois! Et combien de femmes souhaiteraient être malade comme un chien si c'était pour vivre ce que tu vis! Pose toi la question.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Audrey,
      Je me demandais justement à quel moment j'allais avoir un message comme le tien. Ma feu grand mère disait toujours: la vie, c'est comme les 5 doigts de la mains, injuste. Je te parle d'une paysanne qui ne savait ni lire, ni écrire. Dans ma famille, j'ai une tante grand-mère qui n'a jamais eu d'enfants alors ce sentiment que tu traines, j'ai grandi avec. Je me suis souvent identifié à ma tata mémé parce qu'elle nous a tous appris une chose. Un enfant est un enfant. Qu'importe si Il vient du sang ou d'un autre. Il fournit le même amour lorsqu'on le respecte. De là où je viens, on ne se choque pas de ton problème car tu as la chance de vivre. Vois comme c'est facile de donner son opinion sur l'expérience de la vie. Tout ceci juste pour te dire, c'est faux je suis qu'un de jovial au quotidien, Il suffit de regarder mes posts précédents, j'ai toujours le sourire. Jamais ne me viendrait à l'idée de comparer les souffrances mais vois déjà la chance que tu as de vivre ds un pays en paix, d'avoir le choix de choisir qui tu peux être. Mon article est celui d'une fille ds une mauvaise passe et uniquement ça que ça te plaise ou non.

      Je te souhaite beaucoup de courage, Audrey. De connaître l'amour dont je suis entourée et d'avoir la force de créer celle que tu désires! Merci pour ton commentaire.

      Supprimer
    2. Je me permets également de répondre au commentaire d'Audrey, car il montre bien à quel point les femmes enceintes qui osent se plaindre d'un mal-être sont encore fustigées. Certaines femmes font de vraies dépressions liées à la grossesse pour des raisons multiples (une hospitalisation, des angoisses qui se multiplient, la liste est longue...). La question, à l'heure actuelle, n'est pas de minimiser la souffrance de celles qui n'ont pas le bonheur de pouvoir donner la vie, mais de reconnaître celle des femmes enceintes qui peuvent réellement souffrir. Pour ma part, j'ai fait une déprime de grossesse il y a 6 ans, qui a eu des conséquences considérables sur mon rapport à la maternité et le lien avec mon petit garçon. J'avais tout expliqué dans ce long article qui a beaucoup fait réagir, et que je me permets de partager ici : http://www.annouchka.fr/pourquoi-il-faut-oser-parler-de-la-deprime-de-grossesse/

      Quant à toi Lindsay, je te souhaite une belle fin de grossesse malgré tous ces maux (je suis enceinte de 7 mois et subis malheureusement les mêmes^^) et une belle rencontre avec ton bébé dans quelques semaines. Accroche-toi, le bonheur n'est plus très loin, c'est promis !

      Supprimer
  23. Merci pour cet article, ça fait énormément de bien de le lire, ma phrase en ce moment est "je suis fatiguée de moi-même". Je suis quelqu'un de très dynamique en temps normal, et effectivement être littéralement épuisée du jour au lendemain ce n'est pas facile à vivre.en général ma journée s'arrête vers 17h car je ne suis plus capable de rien, et si j'ai le malheur d'être posée chez moi vers cette heure là, je m'endors. J'ai peur de sortir et surtout de manger, de peur que les nausées me rattrapent aussi vite ! Je t'envoie tout mon courage pour la suite !

    RépondreSupprimer
  24. Moi non plus je n'ai pas aimé être enceinte mais ça ne m'a pas empêcher d'avoir deux beaux enfants 😁😁 Courage ma belle mais en tout cas tu es belle avec ton ventre arrondi
    Bisous
    Christelle de www.made-by-me23.com

    RépondreSupprimer
  25. Moi aussi je dis merci pour cet article ! Enceinte de 5 mois, d'un troisième petit bout'chou je compte les jours en priant pour que ça passe vite. Pour moi aussi la grossesse est difficile à supporter, j'ai constamment des nausées, un gout horrible dans la bouche, beaucoup d'hypersalivation et de fatigue. Mais c'est très mal vu de se plaindre quand on attend un enfant, il faut faire avec. Seulement 9 mois c'est long quand on est mal comme ça et qu'on ne peut pas vivre normalement. Biensur, ce n'est qu'une question de temps et de patience, et au bout du chemin, quand le bébé sera là, on oubliera tous ces mauvais moments. Mais en attendant je trouve que ça fait du bien de savoir qu'on est pas seule à avoir ce ressenti. Merci donc pour ton article et ton courage !

    RépondreSupprimer

Merci mille fois pour vos commentaires, je vous embrasse.
Lindsay